CINÉ DROIT LIBRE NIAMEY – PREMIÈRE ÉDITION sous le Thème: " DROIT DE VIVRE : Luttons contre l’extrémisme violent "25 au 27 mai 2017 Imprimer
5/17/2017 8:46:17 PM - Publié par maison.press@yahoo.com  


Initié en 2005 par l’association Semfilms, Ciné Droit Libre est un festival populaire se positionnant comme un espace inédit de défense et de promotion des droits humains et de la liberté d’expression en Afrique. A travers la programmation de films engagés, le festival donne la parole aux cinéastes, aux journalistes, aux artistes et aux acteurs des droits humains afin de s’exprimer sur ces questions aussi cruciales pour un véritable ancrage de la culture démocratique et de la bonne gouvernance en Afrique.

Cet enracinement démocratique se renforce également à travers l’espace de débat fructueux qu’il ouvre à la masse populaire afin de sensibiliser les citoyens, et principalement les jeunes, sur l’état des lieux de leur liberté de parole et de leurs droits dans leurs pays respectifs. Les débats avec des personnes ressources à la suite des films projetés en salle ou dans l’espace public à travers la formule de film-débat, tout comme les joutes oratoires (débat démocratique et 10 minutes pour convaincre) favorisent une réappropriation et un investissement militant de la dynamique sociale et politique par les citoyens. Ce qui participe donc de la consolidation d’une « masse critique » capable d’inciter à l’action et de faire bouger les lignes dans le sens du renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance.

En outre, Ciné Droit Libre constitue une aubaine pour la promotion de films sur les droits humains et la liberté d’expression. Car ces films sont souvent censurés ou rencontrent des blocages dans leur diffusion.

Ainsi, comme le dit si bien Henriette Ekwé, « Ciné Droit Libre permet que le monde tourne plus juste, plus droit et plus libre ».


LES OBJECTIFS



Se voulant une tribune de défense des droits humains et de la liberté d’expression, le festival Ciné Droit Libre a comme objectif principal de promouvoir et de défendre les droits humains ainsi que la liberté d’expression à travers le cinéma.



 



Plus spécifiquement, il s’agit :



                                         



-          d’offrir un espace d’expression et de débats aux cinéastes, aux activistes des droits humains et de la liberté d’expression, et aux journalistes afin de partager leurs expériences sur les droits humains, la liberté d’expression, la démocratie, le développement humain, l’environnement, etc.



 



-          de promouvoir et diffuser les films dénonçant les atteintes ou violations aux droits fondamentaux de l’Homme (vivre, s’exprimer, s’informer, filmer, diffuser ses idées…)



 



-          de sensibiliser les citoyens aux droits humains et à la liberté d’expression et les aider à s’approprier la nécessité de prendre en compte ces questions sur tous les plans (économiques, politiques, sociaux, etc.) dans les différents processus de développement 



 



-          et de constituer une banque de films sur les droits de l’homme et la liberté d’expression en Afrique afin de permettre aux ONG et organismes des droits humains et de la liberté de la presse d’exposer les résultats de leurs travaux et recherches.



INVITES



Plusieurs autres invités seront de la partie :



-          Alioune TINE, Directeur Afrique de l’Ouest de Amnesty International



-          Clément ABAIFOUTA, Président du Collectif des victimes de Hissen Habré



-          Mr Nouhou Arzika , Président du MPCR - Niger



Maimou WALI, Responsable de EREINE – PAPEC – Niger



PROGRAMMATION



La première édition de Ciné Droit Libre au Niger offre une programmation riche et diversifiée autour de projections de films, de débats, de master classes et de concerts.



 



Le festival s’ouvrira officiellement le jeudi 25 à 19h30 à la Maison de la presse du Niger. La clôture officielle est prévue pour le 27 mai à l’espace « alternatives ». Le vendredi 26 mai, le Centre culturel Oumarou Ganda  accueillera Smockey et des rappeurs nigériens qui y donneront un concert exceptionnel.



 



Projections de films-débats



La programmation s’est faite autour du concept : « un film, un thème, un débat ». Une dizaine de films inédits sur la thématique du festival, parfois  censurés sous d’autres contrées, à la fois pédagogiques et divertissants,  seront projetés dans cinq espaces publics.



 



Des débats suivront les projections de films chaque soir, autour d’invités de marque représentant des repères pour la jeunesse et le peuple africain et dont les œuvres, les idées et les luttes sont connues. Ils tiendront les festivaliers en haleine avec des débats houleux, conscientisant et éduquant sur le phénomène de l’extrémisme violent en accord avec notre tryptique un film, un thème, un débat.



 



Cette plateforme constitue, de ce fait, une aubaine dans un contexte africain où la diffusion de films abordant des problématiques hautement sensibles, comme la liberté de la presse et les droits humains, s’avère extrêmement difficile. Ciné Droit Libre se positionne donc comme un puissant moyen de sensibilisation sur le respect des libertés et des droits fondamentaux.



 



Les films à l’affiche sont :



-          « Hissein Habré, une tragédie tchadienne », Mahamat Haroun Saleh, Tchad, 2016



-          « Boko Haram : les origines du mal », Xavier Muntz, Bruno Fay, Nigeria- France, 2016, 52mn



-          « Salafistes », François Margolin & Lemine Ould Salem, France- Mauritanie, 2016



-          « Espoir démocratie », Collectif SEMFILMS, BF, 2016



-          « Kemtiyu », Ousmane William Mbaye, Sénégal / France, 2016,  1h34



-          «  Une révolution africaine : les dix jours qui ont fait chuter Blaise Compaore »,  de Semfilms, 2015, 98 mn



-          « Sankara, l’Homme Intègre » de Robin Shuffield, France, 2007, 52’



-          «  Capitaine Thomas Sankara »,  de Chrisophe Cupulin, Suisse, 98 mn



-          « L’arbre sans fruit » de Aicha Macky Niger, 2016, 52’



-          « Une colère dans le vent » de Amina Weira, 54', 2016, Niger/Bénin/France



 



Les espaces de projections :



-          Centre Culturel Franco-Nigérien



-          Espace Alternatives



-          Centre de presse de la Maison de la Presse du Niger



-          Centre Culturel Oumarou Ganda



-          Université de Niamey



 



Débat démocratique



C’est un espace citoyen d’échanges sur les questions d’actualités. Le débat démocratique à l’occasion de Ciné Droit Libre à Niamey se tiendra au centre de presse de la Maison de la Presse du Niger sur le thème de l’extrémisme violent.



 



Master Classes



Des professionnels, invités du festival, animeront deux master-classes, au profit des jeunes réalisateurs nigériens, sur la réalisation de documentaire à l’espace Alternatives.



Concert populaire



En clôture de la première édition de Ciné Droit Libre au Niger, le célèbre rappeur burkinabè Smockey donnera un concert exceptionnel. Il sera accompagné sur scène de jeunes talents du rap nigérien. 



Imprimer

 


  © MEDIA NIGER