prescription discounts cards sporturfintl.com prescription transfer coupon
drug coupon mha.dk discount drug coupon
coupons for prescriptions cialis discount coupon online cialis coupons
claritine claritinekombo claritinekombo
cialis cvs coupon site cheap cialis
kamagra oral jelly blog.zycon.com kamagra oral jelly
" /> metformin metformin metformin
progesterone progesterone progesterone
sumatriptan injection sumatriptan injection sumatriptan injection
bystolic generic name bystolic discount card
cialis dosage chart cialis dose vs viagra cialis dosage for a 65
prescription discounts cards sporturfintl.com prescription transfer coupon
cialis sarajevo read cialis
viagra apotheke viagra wirkstoff viagra apotheke
kamagra kaufen davidspot.com kamagra
celebrex fk celebrex bcfi celebrex en alcohol
" />
ACTUALITÉS
Le trafic illicite de biens culturels
Au cœur de deux réunions à l’UNESCO

jeudi 22 septembre 2016
Paris, 22 septembre- Le trafic illicite des biens culturels et la question de leur retour dans leurs pays d’origine feront l’objet de deux réunions au siège de l’UNESCO, organisées respectivement du 26 au 28 et du 29 au 30 septembre (Salle II).
Vente en ligne de biens culturels, nouveau mécanisme international de rapatriement d’objets cérémoniels et de restes humains aux peuples autochtones, lutte contre le blanchiment d’argent : telles sont quelques-unes des problématiques qui seront abordées lors de la quatrième session du Comité subsidiaire de la Réunion des Etats parties à la Convention de 1970 concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels (voir programme). Un plan d’action sur le retour de biens culturels en vente illégalement sur le marché fera aussi l’objet de discussions.
Neil Brodie, expert international en matière de trafic illicite des biens culturels ; John Carlson, Administrateur princial au Groupe d’action financière (GAFI) ; Andrea Carmen, Directrice exécutive du Conseil international des traités indiens ou Carlo Chiaromonte, Chef des Divisions du droit pénal et du terrorisme au Conseil de l’Europe figurent parmi les experts qui prendront part à cet événement.
Cette réunion sera suivie, les 29 et 30 septembre, par la 20e session du Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d’origine ou de leur restitution en cas d’appropriation illégale. Le Comité se penchera notamment sur la question des chasseurs de trésors et de la régulation relative aux détecteurs de métaux, sur le rôle des port-francs dans le traffic illicite et présentera des exemples de bonnes pratiques en matière de restitution de biens culturels (Programme).

Participeront notamment à cette réunion Marc-André Renold, Directeur du Centre universitaire du droit de l’art (CDA), Université de Genève ; Tone Hansen, Directrice du Centre d’art Heni-Onstad d’Oslo (Norvège) ou encore Michelle Medina, Administrateur technique à la Sous-Direction de la Lutte contre la fraude à l’Organisation mondiale des douanes.
La lutte contre le trafic illicite de biens culturels entre dans le mandat de l’UNESCO qui a adopté en 1970 une Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriétés illicites de biens culturels.
On estime que le trafic illicite de biens culturels représente chaque année entre 3,4 et 6,3 milliards de dollars dans le monde (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime). En Europe, les carabinieri italiens ont mis la main sur près de 800 000 objets culturels volés ou issus de fouilles illégales depuis 40 ans. La situation est particulièrement critique dans les pays affectés par des crises. En Iraq et en Syrie, un pillage massif des sites archéologiques et des musées est à l’œuvre.
21 septembre
Journée internationale de la paix

mercredi 21 septembre 2016
Message du Secrétaire général. Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, l’Organisation des Nations Unies invite les belligérants du monde entier à déposer les armes et à observer un cessez-le-feu de 24 heures. La valeur symbolique d’une journée sans combats nous rappelle de façon opportune que les conflits peuvent et doivent prendre fin.
Mais la paix ne se réduit pas à une simple trêve. Elle implique de bâtir à l’échelle mondiale une société dont les membres vivent à l’abri de la pauvreté et bénéficient tous de la prospérité, une société où tous grandissent ensemble, unis par la solidarité de la grande famille universelle.
Cette année, le thème de la Journée fait la part belle aux 17 objectifs de développement durable, qui sont les piliers de la paix. En effet, la ruée vers des ressources limitées est souvent à l’origine des conflits. Nous devons nous appuyer sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030 pour empêcher que de tels conflits éclatent en faisant en sorte que personne ne soit laissé pour compte.

Lorsque les 193 États Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté à l’unanimité les 17 objectifs de développement durable en septembre dernier, leur message était clair.
Le développement durable est essentiel pour l’instauration d’une paix durable, et le respect des droits de l’homme en est la condition préalable. Nous devons protéger la planète, notre lieu de vie commun, et ce n’est qu’en œuvrant de concert que nous pourrons la rendre sûre pour les générations à venir.
Nous pouvons tous être les hérauts du développement durable et faire connaître le Programme 2030 et les objectifs de développement durable. Nous pouvons aussi tous demander à nos dirigeants de rendre compte de ce qu’ils font pour tenir les engagements qu’ils ont pris pour l’avenir.

Tous ensemble, mobilisons-nous en faveur de la dignité et de l’égalité de tous les êtres humains, ainsi que d’une planète plus verte, en veillant à ne laisser personne de côté.
Célébrez la Journée internationale de la paix en vous faisant le champion des objectifs de développement durable.
Niamey: Lettre ouverte à M. Salissou Ada
Ministre de la Jeunesse et des Sports

mardi 13 septembre 2016
Lettre ouverte à M. Salissou Ada, Ministre de la Jeunesse et des Sports, République du Niger
Lorsque des évènements significatifs de nature à engendrer une grogne sociale se passent au Niger, en général ils sont ignorés, et avec le temps qui passe, oubliés. Nous voulons donner une nouvelle dynamique à cette approche, passer de l’émotionnel au rationnel dans la gestion des questions publiques.
Monsieur le ministre, le jeudi 25 août 2016, le Peuple du Niger dans son ensemble a célébré avec fierté et dans la communion le mérite d’Issoufou Alfaga, champion olympique historique pour le Niger, reconnu et décoré par le peuple et leadership de la nation.
Ces évènements ont fait vibrer toute la jeunesse du pays et réveiller sa fibre patriotique. Un nouvel espoir et un nouveau rêve allaient naître. Car, toutes les Nigériennes et tous les Nigériens, savaient combien il était important et nécessaire que les talents soient davantage valorisés dans notre pays et les mérites récompensés, dans tous les domaines (éducatif, sportif, culturel, économique, politique…).
Il nous a toutefois été donné de constater que M. le ministre qu’en procédant à la remise des récompenses financières, vos services et vous, avez choisi une méthode de règlement en espèces, qui, au delà de l’émotion suscitée dans le public, de notre point de vue, présente des multiples désavantages allant de la promotion d’une image négative du Niger dans le monde et à travers les réseaux sociaux, au caractère purement et simplement illégal de l’opération, en passant par les risques sociaux et sécuritaires pour les récipiendaires.
Nous sommes parfaitement conscients de l’état de fait suivant lequel plusieurs paramètres de complexité, d’urgence et dynamiques de pouvoir peuvent avoir été conjugués à votre processus décisionnel et les méthodes de communication choisies, mais les constats sont factuels : une rare dynamique a été brisée, une jeunesse démobilisée, et peut être des personnes socialement mises en danger. Dans des sociétés plus avancées, moins que te tels actes auraient entraîné la démission de leur auteur.
Il existe aujourd’hui des compétences volontaires et disposées, consacrant leur temps, énergie et talents à faire changer l’image du Niger dans le monde et faire éveiller sa conscience collective vers un meilleur futur pour les générations à venir. Faites appel à eux, ils vous assisteront et conseilleront, sans rien demander en retour.
Monsieur le ministre, nous vous invitons à inscrire vos actions dans le cadre d’un Niger différent, porté par un effort collectif, une responsabilité effective, et un sens des dispositions à servir l’intérêt général à travers les générations. Nous savons pouvoir compter sur votre clairvoyance pour les situations à venir.

Ont signé :
Aminatou Hainikoye, Consultant Juriste, Boubacar Diallo, Journaliste Indépendant, Kader Kaneye, Expert comptable, Hélène Ayika Traoré, Entrepreneur, Inna Karanta, Activiste web, Seydou Souley Mahamadou, Entrepreneur, Seydou Djibril, Journaliste Consultant Tamimoudari Noma, Citoyen

Service au sein de la MINUSMA
Une capitaine de l’armée du Niger récompensée par l'ONU

vendredi 9 septembre 2016
7 septembre 2016Une capitaine nigérienne, Aichatou Ousmane Issaka, ayant servi au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a reçu le Prix de l'ONU pour le défenseur militaire du genre de l'année.
« La Capitaine Issaka s'est démarquée de ses pairs en ayant constamment cherché à intégrer les principes de la résolution 1325 dans le travail quotidien de ses troupes et au quartier général de son secteur », a déclaré mercredi, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) des Nations Unies dans un communiqué de presse.

C'est la première fois que ce prix est remis. Il reconnaît le dévouement et les efforts d'un membre des forces de maintien de la paix pour promouvoir les principes énoncés dans la résolution 1325 du Conseil de sécurité portant sur le rôle important joué par les femmes dans la promotion de la paix et de la sécurité.
Le processus de sélection du lauréat a commencé en 2015 lorsque le Bureau des affaires militaires, qui se trouve au sein du DOMP, a demandé aux commandants et chefs de toutes les missions de maintien de la paix de l'ONU de nominer un Casque bleu qui, selon eux, avait le mieux intégré la perspective du genre dans les activités de maintien de la paix.
« Nous espérons que le prix aidera à rehausser le profil et la compréhension de ce que l'intégration d'une perspective de genre représente, dans un contexte militaire, pour les missions de maintien de la paix des Nations Unies », a indiqué le DOMP.
Pendant son affectation à la MINUSMA, la Capitaine Issaka a travaillé au sein de la cellule de coopération civile-militaire dans la ville de Gao, dans le nord du Mali. Une grande partie de son temps a été consacrée à l'élaboration de projets ayant un impact rapide sur la population locale. Elle a passé beaucoup de temps à la formation d'autres officiers et à sensibiliser les femmes au niveau local, renforçant ainsi les liens entre l'ONU et la communauté d'accueil.
La Capitaine Issaka a également accompagné des patrouilles qui, sans elle, auraient été uniquement masculines, les rendant ainsi plus abordables et accessibles aux femmes et aux enfants de Gao.
Agée de 42 ans, le Major Isaak est diplômée en affaires sociales de l'Académie militaire du Niger. Elle est mariée avec trois enfants et vit à Niamey, la capitale du Niger.

cialis discount coupons online asindia.in discount prescription coupons
cialis coupons and discounts read lilly cialis coupon
Facilité de la com en situation d'urgence
2 partenaires engagés au Niger pour les réfugiés

samedi 3 septembre 2016
Eutelsat et l’ONG Télécoms Sans Frontières (TSF) viennent de renouveler leur partenariat, initié en 2007. TSF a pour vocation de faciliter en situation d’urgence la mise en place de moyens de communications lorsque les réseaux terrestres sont détruits ou interrompus, et d’établir des liaisons dans des zones complètement isolées.
En 2015, TSF a mis en place des connexions téléphoniques et Internet dans des camps de réfugiés pour Maliens situés au Niger, notamment pour sécuriser les équipes et leur permettre de travailler dans des conditions optimales.
En 2015, TSF a mis en place des connexions téléphoniques et Internet dans des camps de réfugiés pour Maliens situés au Niger, notamment pour sécuriser les équipes et leur permettre de travailler dans des conditions optimales.
L'annonce de la relance de ce partenariat bénéfique a été faite le 30 août à Paris
cialis cvs coupon site cheap cialis
EUCAP Sahel Niger :
La nouvelle chef de mission est nommée

mercredi 31 août 2016
Niamey, 1er septembre- Mme Kirsi Henriksson, une diplomate finlandaise, est nommée Chef de la mission de l’Union européenne, EUCAP Sahel Niger. Elle prend fonction ce 1er septembre 2016, en remplacement de M. Filip de Ceuninck qui avait occupé ce poste depuis 2013.
EUCAP Sahel Niger a été lancée en 2012 pour renforcer les capacités des acteurs nigériens intervenant dans le domaine de la sécurité. La mission apporte son soutien aux autorités nigériennes dans le renforcement de son dispositif sécuritaire par le biais du conseil et de la formation. Elle contribue à la mise en place d’une approche intégrée, cohérente, durable et centrée sur les droits de l’homme entre les différentes forces de sécurité nigériennes, en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. Le 18 juillet 2016, son mandat a été revu pour également appuyer les autorités nigériennes ainsi que les forces de sécurité dans l’élaboration de politiques, techniques et procédures pour mieux contrôler et lutter contre la migration irrégulière et les activités criminelles associées.
Depuis 2014, Mme Henriksson est Chef de mission en second à EUCAP Sahel Mali. Elle a une expérience des missions civiles de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC), des postes de responsabilité à l’Université finlandaise de Tampere et au Ministère de l’Intérieur de son pays. Auparavant, elle avait occupé des postes tels que Chef d’Etat-major a.i. et Chef de la Planification et Evaluation à EUBAM Libye (Août 2013-Octobre 2014); Expert Etat de Droit et Responsable Evaluation et Bonnes Pratiques à EUJUST LEX-Iraq (Août 2010-Septembre 2011) ; Chef du Développement au Centre de Gestion de Crise, Ministère de l’Intérieur de la Finlande ; Enseignant-chercheur au Département d’Histoire et au Centre d’Excellence Jean Monnet, Université de Tampere et chercheur à l’Institut de Recherche de la Paix de Tampere (1996-2000). Elle parle finlandais, anglais, français, allemand et suédois.
La décision a été prise par le Conseil Politique et de Sécurité du Service Européen pour l’Action Extérieure. (soure: Eucap Sahel Niegr)
cialis coupons and discounts link lilly cialis coupon
Rôle et Responsabilité du gouvernement en matière de nutrition
Les leaders communautaires des départements de Tessaoua et d’Aguié formés en technique de plaidoyer

jeudi 18 août 2016
Une quarantaine de leaders communautaires des départements de Tessaoua et d’Aguié ont suivi mardi, 16 août 2016 dans le département de Tessaoua un atelier de formation sur le rôle et responsabilité du gouvernement en matière de nutrition et de techniques de plaidoyer. Cette session de formation est organisée par l’ONG internationale Save the Children, base de Tessaoua, a pour but d’informer les participants des onze (11) communes des deux départements sur la situation de la malnutrition dans leurs localités et mettre en place des comités communaux de plaidoyer en matière de santé de la nutrition. C’est le secrétaire général de la préfecture de Tessaoua, M. Amadou Hassane qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence des Chefs de Canton et de villages des deux départements.

Pour mener le combat contre la malnutrition dans les différentes localités des deux départements, il est important d’impliquer les leaders communautaires d’opinion pour des plaidoyers en faveur de la nutrition. Pour ce faire, l’ONG internationale Save the Children a inscrit dans son programme une stratégie de plaidoyer Santé et Nutrition au Niger qui permet de contribuer à réduire la mortalité et la morbidité maternelle et infantile dans le pays. Cette stratégie de plaidoyer s'inscrit sur un horizon 2015-2018 et vise à renforcer les efforts entrepris par Save thé Children à travers ces programmes de santé et nutrition mise en œuvre dans les régions de Maradi, Zinder et Diffa.
Dans son intervention, le secrétaire général de la préfecture de Tessaoua a indiqué que cette rencontre initiée par l’ONG internationale Save the Children mérite d’être saluée. En effet selon M. Amadou Hassane, la session de formation et d’échange a réuni des chefs des villages, les leaders d’opinion, les chefs de groupement, les structures communautaires pour le partage d'information en techniques de plaidoyer. Il a par ailleurs invité les participants à être attentifs afin de mieux comprendre les techniques de plaidoyer et pérenniser l’application des acquis au sein de leurs communautés.
Pour M. Abdoul Aziz Magagi de l’ONG internationale Save the Children, base de Tessaoua, le plaidoyer en faveur de la nutrition est une action visant à amener les pouvoirs publics à prendre en compte la nutrition dans toutes les politiques publiques et investir les moyens financiers conséquents. « Votre présence ici permettra de développer ensemble des idées et de partager le maximum l'information par rapport à la prise en charge nutritionnelle », a-t-il dit.
Selon lui, pendant cette session d’échange, les participants s’informeront sur les rôles et responsabilités du gouvernement en matière de santé nutrition et former sur les techniques de plaidoyer pour qu'ils puissent s'impliquer dans le plaidoyer qui est mené en leur faveur. Le but étant l'amélioration de l'investissement public pour combattre la malnutrition.
Il faut souligner qu’au cours de la rencontre, il ressort dans les témoignages des participants que, le problème de la malnutrition dans leurs localités est une réalité. Certains disent que, la cause est parfois culturelle et que chacun doit adopter un nouveau comportement. Au terme de la session de formation, les leaders communautaires ont remercié l’ONG internationale Save the Children pour son implication dans leur sensibilisation. Ils ont enfin pris l’engagement de s’impliquer dans la lutte contre le fléau pour le bien-être des enfants de leurs différentes localités.
Zakaria Seini
ataraxy ataraxy atarax tabl
viagra apotheke viagra wirkstoff viagra apotheke
motilium eureka mitateren.com motilium 10 mg
imodium notice karensmith.us imodium chien
cialis cvs coupon cialis cheap cialis
propranolol go propranolol tablete forum
Combattre la malnutrition
Les élus locaux de Tessaoua visitent le Centre de Récupération Nutritionnelle (CRENI)

mardi 16 août 2016
Les élus locaux des départements de Tessaoua et d’Aguié ont effectué lundi, 15 août 2016 une visite guidée au Centre de Récupération Nutritionnelle (CRENI) de Tessaoua (région de Maradi). Une visite mise à profit pour la signature d’un manifeste qui engage les communes à s’impliquer dabvantage dans la prise en charge de la malnutrition en assurant un appui financier et un suivi de qualité des centres de santé de leurs localités. Cette activité est organisée par l’ONG internationale Save the Children, base de Tessaoua. L’objectif étant de créer un cadre d’information, de sensibilisation et de dialogue sur les défis nutritionnels et prendre un engagement significatif pour combattre le phénomène dans leurs localités. La visite s’est déroulée en présence du secrétaire général du département d’Aguié, M. Amadou Hassane, des responsables de l’ONG Save the Children et des représentants des associations de la société civile de la région.
Cette activité de Save the Children entre dans le cadre de l’exécution du programme santé nutrition de 2015. L’ONG a engagé plusieurs activités de plaidoyer visant une appropriation progressive de la lutte contre la malnutrition par ses partenaires à savoir : les autorités administratives et coutumières, les services de l’Etat, les ONGs, les structures locales et les communautés de la région de Maradi. Au cours de cette visite d’échange et de partage au Centre de Récupération Nutritionnelle (CRENI), les élus locaux ont trouvé un total de 34 nourrissons atteints de malnutrition aigüe, en soins intensifs.
Les élus locaux ont reçu des explications de la part du médecin chef du district et des responsables du service de la nutrition de l’hôpital. La délégation a vu l’ensemble des installations avant de tenir une réunion urgente sur la situation trouvée. En effet, l’ensemble des maires ont déploré la situation d’insalubrité des locaux du CRENI de Tessaoua, « la santé passe avant tout par l’hygiène et assainissement. Dès à présent, nous allons prendre des dispositions pour rendre propre cet hôpital », a déclaré le maire de la commune urbaine de Tessaoua.
En ce qui concerne la situation de la malnutrition dans la région, les maires ont reconnu que, c’est une réalité. « Bien avant cette visite, en tant qu’acteur de prise de décision au niveau local, je suis sous informé de la problématique. Ce qui a fait que je ne me suis pas très tôt engagé pour trouver des solutions idoines et combattre le fléau. Je remercie beaucoup l’ONG Save de the Children qui nous soutient dans ce combat au niveau des communes afin de prendre en charge des cas de malnutrition dans la région », a déclaré le maire d’Aguié qui s’engage, désormais dans la lutte contre la malnutrition dans sa commune.
Auparavant en lançant les activités de la visite du CRENI et la signature du manifeste composé de quatre points essentiels pour la prise en charge de la malnutrition dans les communes, le secrétaire général de la préfecture de Tessaoua a indiqué que, cette initiative de l’ONG international Save the Children est à saluer. Selon M. Amadou Hassane, la malnutrition constitue l’une des principales préoccupations des nigériens. Dès lors, le Président de la République, Issoufou Mahamadou s’est engagé en faveur des Objectifs de Développement Durable parce que la question de la nutrition constitue une priorité pour l’avenir du Niger. D’ailleurs, devait-il conclure, dans la déclaration de la politique générale du Premier ministre, Brigi Rafini, il est inscrit la question de nutrition dans un des axes des priorités du gouvernement.
A la fin de la visite, les maires des communes des départements de Tessaoua et d’Aguié ont procédé à la signature du manifeste en faveur de la prise en charge de la malnutrition dans leurs différentes localités et soutenir les centres de santé intégrés de leurs localités.
Zakaria Seini
Iftar au Palais de Niamey, dimanche
La Maison de la presse appelent les professionnels des médias au boycott

vendredi 1 juillet 2016
Depuis son accession au pouvoir, le Président de la République Issoufou Mahamadou, à l’occasion du mois béni de Ramadan, a initié des cérémonies de rupture collective de jeûne.
Toutes les couches socioprofessionnelles sont ainsi conviées à la présidence de la République pour l’Iftar. Ce moment de communion et de pardon est unanimement salué par tous.
Cette année, les responsables des organes de presse et des organisations socioprofessionnelles des médias et les journalistes sont invités le dimanche 3 juillet 2016 à la présidence de la République pour la traditionnelle cérémonie de rupture de jeûne.
Cependant, il est à remarquer que malgré la profession de foi du Chef de l’Etat à promouvoir la liberté d’expression notamment avec la signature de la Déclaration de Table de Montagne (DTM) les hommes de medias sont confrontés à de multiples entraves dans l’exercice de leur métier. Aux termes de l’article 67 de l’ordonnance N° 2010-035 du 04 juin 2010 portant régime de la liberté de Presse «En matière de délit de presse, la détention préventive est interdite. Le juge ne peut décerner ni un mandat de dépôt ni un mandat d'arrêt».Pourtant, il y a quelque jour seulement nos confrères Ali Soumana et Moussa Dodo, respectivement fondateur et directeur de publication du journal Le Courrier ont été interpellés et jetés en prison douze jours durant. Le seul et unique tort de ces journalistes est d’avoir éclairé les Nigériens sur l’implication de certaines personnalités du régime dans ce qu’on appelle désormais « L’’affaire de concours de recrutement de la fonction publique au titre du Ministère de la santé ». Une affaire dans laquelle certains concitoyens « pris en flagrant délit » croupissent en prison.
Par ailleurs, le Directeur de publication du quotidien L’ENQUETEUR et imprimeur du journal Le Courrier a également séjourné dans les locaux de la Police Judiciaire pour avoir imprimé ledit journal.
Dans le même temps, notre consœur Nathalie Prévost, correspondante de la chaîne TV5 au Niger s’est vue retirée son accréditation à la suite d’un article sur la situation sécuritaire qui prévaut au sud-est de notre pays.
Cette vague d’arrestations et d’intimidations à l’égard des journalistes est tout arbitraire. Mieux ces agissements constituent une remise en cause de la liberté de la presse dans notre pays.
En dépit de la dépénalisation des délits commis par voie de presse, le pouvoir en place rêve d’une presse aux ordres.
En réalité, le Président Issoufou Mahamadou ne fait visiblement plus honneur à ses engagements librement souscrit pour promouvoir la liberté de presse et n’attend apparemment des medias que des basses flatteries.
Face à ces entorses répétées à la liberté d’informer, le bureau exécutif de la Maison de la Presse :
1. Invite le Conseil Supérieur de la Communication à ne pas répondre à l’invitation du Président de la République en solidarité avec les hommes de médias, qui constituent la raison même de son existence ;
2. Demande aux responsables des organes de presse et des organisations socioprofessionnelles des medias à boycotter ladite cérémonie ;
3. Demande aux journalistes, aux médias publics et privés à ne pas couvrir la cérémonie de rupture collective de jeûne à la Présidence de la République ;
Enfin, le Bureau Exécutif de la Maison de la Presse présente ses condoléances attristées aux familles des FDS tombés sur le champ d’honneur.
Que l’âme des disparus reposent en paix. Amen !!!
Pour le BEN de la Maison de la Presse
Le PRESIDENT
BABA ALPHA

Fait à Niamey le 01 juillet 2016
cialis sample coupon is-aber.net prescription drugs coupon
apranax et alcool ironsharpdev.com apranax 550
citalopram hydrobromide 20mg mirkamali.ir citalopram hydrobromide and alcohol
propranolol propranolol migrena propranolol tablete forum
kamagra oral jelly kamagra oral jelly djelovanje kamagra oral jelly
Retrait de l’accréditation de Nathalie Prévost, journaliste
Réaction de l’association Contrechamps

samedi 25 juin 2016
Le 21 juin 2016, le ministère nigérien de la Communication a retiré à Nathalie Prévost son accréditation de correspondante de presse étrangère.
Nathalie Prévost a effectué toute sa carrière professionnelle comme journaliste, au Niger mais aussi en France. Pendant plusieurs années, Nathalie a représenté l’association Contrechamps au Niger.

C’est l’heure de rappeler le travail accompli au Niger par l’association créée en 2001 par des journalistes. L'objectif de Contrechamps était de partager des compétences avec le monde des médias du Sud, dans une logique de renforcement de capacités et dans un esprit profondément confraternel.
La conviction de Contrechamps était que le libre exercice de toutes les formes d’information est un facteur de démocratie, de liberté et d’émancipation.
Grâce à l’engagement bénévole de nombreux professionnels et au soutien financier de divers partenaires (Coopération suisse, Comité national des Jeux de la Francophonie, Fondation Canal Plus, Fondation Varenne, Ministère français des Affaires étrangères, PNUD, Reporters sans Frontières, Délégation de l’Union européenne), le plus souvent en partenariat avec l’IFTIC (Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication), nous avons organisé 78 stages de journalisme, de graphisme, de prise de vue, de montage vidéo et audio, d’écriture de scénario, de production vidéo etc au profit de près de 1000 stagiaires nigériens. Nous avons aussi aidé à la création de journaux : Tel Quel, Aïcha, le Journal des Jeux et fourni du matériel, essentiellement à l’IFTIC.

Depuis l’annonce du retrait de l’accréditation de Nathalie Prévost comme correspondante de la presse internationale au Niger, de nombreux internautes nigériens saluent la contribution de l’association Contrechamps à la formation des journalistes, au développement des media et à la création de la Maison de la Presse.
Soucieux de ne pas voir se perdre les acquis de cette œuvre collective, l’association Contrechamps souhaite vivement que Nathalie Prévost retrouve sa liberté de travail au Niger dont elle a fait son pays de cœur.

sumatriptan injection sumatriptan injection sumatriptan injection
coupons for prescriptions cialis discount coupon online cialis coupons
cialis sample coupon coupon for prescriptions prescription drugs coupon
viagra apotheke perfectvoice.perfect-10.tv viagra apotheke
BUSINESS CHALLENGE fête ses deux ans
50 numéros produits et diffusés, 10 emplois créés

mardi 21 juin 2016
Fondée en 2014, avec deux (2) employés à son démarrage, IMPACT COM&MEDIA emploie aujourd’hui dix (10) personnes. D’ici la fin de l’année 2016, IMPACT COM&MEDIA compte porter ses effectifs à au moins treize (13) personnes grâce à la mise en œuvre des projets en cours de développement.
En plus du rôle d’utilité publique qu'il joue en produisant des émissions qui participent à l’éducation citoyenne et au développement de la culture entrepreneuriale, son promoteur est très fiers d’offrir des opportunités d’emploi et d’épanouissement à de plus en plus de jeunes du Niger.
Animé de manière particulièrement innovante par Seydou Souley et son équipe constituée de jeunes dynamiques et déterminés, le magazine économique BUSINESS CHALLENGE a été d’abord diffusé par la Télévision Bonferey, de juin 2014 à avril 2015, puis à partir de mai 2015, par Télé Sahel. C’est suite à une demande pressante des sponsors qui voulaient une plus large couverture nationale, qu’IMPACT COM&MEDIA a transféré la diffusion de l’émission sur Télé Sahel.
Depuis lors, BUSINESS CHALLENGE est diffusée par la télévision nationale (Télé Sahel), tous les dimanches de 12h à 13h, dans le cadre d’une convention producteur-diffuseur liant l’ORTN à IMPACT COM&MEDIA.
A travers la création d’émissions thématiques en production indépendante, l’ambition d’IMPACT COM&MEDIA est de contribuer à améliorer et à diversifier le contenu des médias audiovisuels au Niger. C’est dans cette optique que le concept BUSINESS CHALLENGE a été lancé en juin 2014.

Malgré les défis liés à la mobilisation des sponsors, IMPACT COM&MEDIA tient bon et continue à assurer la régularité de la production et de la diffusion de l’émission. A ce jour cinquante (50) numéros de BUSINESS CHALLENGE ont été produits et diffusés, totalisant plus de 100 heures de programmes, exclusivement consacrés à l’économie nationale et à la vie des entreprises au Niger.

prescription drugs coupons outbackuav.com coupons for cialis printable
discounts coupons saiftec.com abortion pics
is there a pill for abortion abortion clinics in baton rouge free discount coupon
doxycycline doxycycline doxycycline
metformin metformin metformin
abortion pill abortion pill abortion pill
viagra apotheke viagra wirkstoff viagra apotheke
20 juin: Journée Mondiale des Réfugiés
Communiqué de Presse de l'Ambassade d’États-Unis au Niger

lundi 20 juin 2016
Chaque année, le 20 juin, nous célébrons la Journée mondiale des réfugiés pour saluer le courage et la résilience des réfugiés et des personnes déplacées dans le monde. Cette année, la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés a battu le record avec plus de soixante millions de déplacés internes et externes dans leurs pays.
Comme l’a dit le Secrétaire d’Etat John Kerry, la Journée mondiale des réfugiés « est un moment pour honorer ceux qui ont fui la violence et les persécutions, et ceux qui les ont aidé sur leur chemin.» Le Niger mérite une reconnaissance spéciale à l’occasion de cette journée pour ses efforts soutenus pour héberger 54.000 réfugiés maliens ainsi que 280.000 déplacés Nigériens et Nigérians qui ont fui la violence de Boko Haram. Les récentes attaques barbares perpétrées par Boko Haram dans la région de Diffa ont fait déplacer plus de 50.000 personnes. C’est un crédit à mettre à l’actif de l’hospitalité et de la gentillesse du peuple Nigérien qui accueille à bras ouverts et avec promptitude les voisins qui sont dans la nécessité.
Les Etats-Unis s’engagent à travailler avec le Niger en vue de subvenir aux besoins des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les Etats-Unis sont le plus grand pourvoyeur d’aide humanitaire au monde en octroyant des milliards de dollars par an, destinés à procurer des secours à de millions de personnes les plus vulnérables. Au Niger, nous travaillons avec les organisations non gouvernementales de même que le Gouvernement pour subvenir aux besoins des refugiés et les personnes déplacées dans les régions de Tillabéry, Tahoua, Diffa et Niamey.
Les crises humanitaires dans le monde ont péniblement démontré qu’en dépit de nos efforts, toutes les nations doivent mieux faire. C’est pour cette raison que le Président Obama accueille le Sommet des Leaders sur les réfugiés le 20 Septembre 2016 en marge des travaux de l’Assemblée Générale annuelle des Nations Unies. Les participants potentiels à ce sommet sont priés de donner de nouvelles contributions pour financer l’humanitaire, accroître les opportunités pour la réinstallation des réfugiés ainsi que d’autres débouchés pour l’éligibilité de ces derniers, et accroître les opportunités d’un accès légal à l’emploi par les réfugiés, l’éducation ainsi que d’autres opportunités à travers le monde.
Les Etats-Unis s’engagent à faire davantage et travailleront sans relâche dans les mois à venir pour canaliser les efforts des bonnes volontés humanitaires du monde pour un avenir plus radieux pour les réfugiés partout.
abortion pill abortion pill abortion pill
manufacturer coupons for prescription drugs eblogin.com prescription discounts cards
cialis cvs coupon site cheap cialis
prescription discount coupons read cialis.com coupon
Niger:
Chasse aux sorcières au Niger

mardi 7 juin 2016
Au Niger, trois journalistes sont maintenant derrière les barreaux pour avoir publié un document de notoriété publique. Reporters sans frontières (RSF) demande la libération immédiate de Soumana Idrissa Maiga, Ali Soumana et Moussa Dodo.
L’imprimeur du journal Le Courrier, Soumana Idrissa Maiga, par ailleurs journaliste et patron de presse, a été placé en garde à vue, lundi 6 juin au soir, dans les locaux de la police judiciaire, pour "avoir imprimé Le Courrier". Cette arrestation fait suite à la détention depuis samedi 4 juin du propriétaire et du directeur de publication du journal Le Courrier, Ali Soumana et Moussa Dodo.
Ces deux derniers sont accusés de “publication de documents” pour avoir fait paraître dans les éditions du 19 mai au 2 juin 2016 les fac similés de listes envoyées par des personnages éminents de la société nigérienne au directeur des admissions des agents de la santé publique, afin de placer leurs protégés. Les domiciles des deux journalistes, ont été perquisitionnés samedi en fin de journée et la police continue de les interroger afin d’identifier leurs sources.
Ces documents étaient pourtant publiques depuis le procès pour fraude des cadres du ministère de la Fonction publique impliqués dans ce scandale. Parmi les personnes soupçonnées d’avoir influencé les résultats des concours, on compte la première dame, la présidente de la Cour constitutionnelle, le chef d’Etat-major général des armées et le ministre du Pétrole.
“Cet acharnement contre des hommes des médias qui ont tout simplement fait leur travail est intolérable, déclare Reporters sans frontières.Les documents sont en outre de notoriété publique puisqu’ils ont été produits dans le cadre de l’enquête en cours. Les autorités nigériennes se discréditent en s’acharnant de la sorte contre des hommes des médias, en violant de surcroit la loi sur la presse de leur pays.”
La loi sur la presse du Niger prévoit en effet que la justice peut se retourner contre l’imprimeur d’un titre uniquement lorsque le directeur et ou le propriétaire de ce dernier ne sont pas accessibles. Or, Ali Soumana et Moussa Dodo sont en détention depuis samedi 4 juin déjà. Par ailleurs, cette même loi interdit la détention des journalistes pour délits de presse.

Le Niger occupe la 52ème place au Classement 2016 de la liberté de la presse établit par Reporters sans frontières. Si l’arrivée au pouvoir du Président Issoufou avait laissé espérer un vent de liberté sur la presse, celle-ci semble reprise en main par certains éléments du gouvernement aujourd’hui.
lisinopril and excedrin migraine http://lisinopriland.net lisinopril and excedrin migraine
sumatriptan injection sumatriptan injection sumatriptan injection
cialis price 20mg lipseysguns.com cialis online price
pet prescription discount card drug prescription card coupons for prescription medications
cialis discount open cialis discount
cialis cvs coupon sledaddicts.com cialis
Réunion de planification conjointe du projet régional Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel
Renforcer le dialogue entre les pays pour une compréhension commune et partagée de lutte contre le paludisme

mardi 24 mai 2016
Le secrétaire général du Ministère de la Santé Publique, Dr Idrissa Maïga Mahamadou a présidé hier à Niamey l’ouverture de la réunion de planification conjointe du projet régional Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel qui couvre le Burkina Faso, le Mali et le Niger. L’objectif de la rencontre d’une durée de deux jours est de renforcer le dialogue entre les pays, pour une compréhension commune et partagée des stratégies d'interventions pour la prévention et le traitement du Paludisme et des Maladies Tropicales Négligées afin d'atteindre ; planifier l'organisation de campagnes synchronisées de Chimio-prévention du Paludisme Saisonnier et d'Administration de Masse de Médicaments contre les Maladies Tropicales Négligées et entreprendre des activités transfrontalières ainsi que les activités d'évaluation du projet. La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant de la Banque Mondiale, du représentant du directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), des délégués des pays concernés et de plusieurs autres invités.
Le paludisme constitue le premier motif de consultations dans les formations sanitaires des pays de l'espace CEDEAO (à l'exception du Cap Vert) avec un taux d'incidence de plus de 27000 cas pour 100000 habitants contre une moyenne de 21 000 cas et 4 000 cas pour 100 000 habitants respectivement en Afrique et au plan mondial, en 2010. Selon le secrétaire général du Ministère de la Santé Publique, quatorze (14) pays sur les quinze (15) de la CEDEAO sont encore au stade de contrôle renforcé avec des niveaux de performance variables. Par ailleurs, « sur les 109 pays touchés par le paludisme dans le monde, les prévalences et mortalités les plus élevées sont observées dans 35 pays, dont 30 en Afrique. Les cinq (5) principaux pays où le paludisme a une forte charge de morbidité dans la région sont le Nigeria, le Ghana, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Niger », a-t-il dit.
Dr Idrissa Maïga Mahamadou devait souligner qu’en ce qui concerne les Maladies Tropicales Négligées (MTN), un lourd tribut est payé par les pays de la CEDEAO, notamment pour les sept principales maladies qui peuvent être traitées grâce à la chimiothérapie préventive. C'est pourquoi, ajoute-t-il, plusieurs partenaires techniques et financiers dont la Banque Mondiale investissent dans la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées en Afrique depuis plus d'une décennie à travers différentes stratégies.
Selon lui, les initiatives restent cependant encore limitées par un déficit de coordination multisectorielle et un manque de capacité à assurer une collaboration transfrontalière entre acteurs. Le défi majeur reste celui de mettre les acteurs autour d'une même table pour élaborer une planification conjointe et identifier des dispositifs de suivi et d'apprentissage croisé des effets et impacts de leurs interventions. Pour répondre à ces défis, la Banque Mondiale a initié en collaboration avec l’OOAS, le projet régional Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel. « Cette rencontre témoigne de l'intérêt que nos différents pays accordent à la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées. Ce qui pour nous constitue un signe avant-coureur de la qualité des discussions », a-t-il déclaré avant d’assurer de l'engagement et de la détermination du Gouvernement du Niger pour soutenir la mise en œuvre des stratégies et actions qui seront issues de la réunion.
Quant au représentant du directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), M. Zouama Salifou, après avoir fait une brève présentation de l’institution a indiqué que, l'OOAS est une institution spécialisée de la CEDEAO en charge de la Santé et est partie prenante de la mise en œuvre de ce projet qui cadre parfaitement avec son Plan Stratégique 2016-2020. Conformément à son mandat, elle mettra en œuvre des activités régionales et prendra toutes les dispositions nécessaires à l'atteinte des objectifs de ce projet à travers une coordination régionale efficace des interventions.
La lutte contre le paludisme dans l’espace rencontre des diverses préoccupations, c'est pour répondre à ces types de défis que la Banque mondiale, en collaboration avec l'OOAS, a initié dans le cadre de la composante renforcement de la collaboration transfrontalière du projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel, l'organisation d'une rencontre annuelle de planification conjointe. « Son aboutissement permettra la mise en œuvre d'interventions harmonisées et coordonnées pour de meilleurs résultats dans tous les pays » a conclu M. Zouama Salifou.
lisinopril and excedrin migraine lisinopril and excedrin migraine lisinopril and excedrin migraine
amoxicillin amoxicillin amoxicillin
rezeptfrei viagra http://viagrapillenkruidvat.com viagra rezeptfrei
cialis sample coupon is-aber.net prescription drugs coupon
cialis sarajevo link cialis
viagra apotheke open viagra apotheke
Célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse
Déclarartion de l'UE

mardi 3 mai 2016
Déclaration de la haute représentante, Mme Federica Mogherini, au nom de l'Union européenne, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai 2016
Nous célébrons aujourd'hui la Journée mondiale de la liberté de la presse. À l'occasion du 25e anniversaire de la déclaration de Windhoek, l'UE souhaite rappeler le principe selon lequel "la création, le maintien et le renforcement d'une presse indépendante, pluraliste et libre sont indispensables au progrès et à la préservation de la démocratie dans un pays, ainsi qu'au développement économique"
gabapentin how long before it gabapentin how long before it gabapentin how long before it
cialis sample coupon link prescription drugs coupon
viagra apotheke viagra wirkstoff viagra apotheke
kamagra oral jelly blog.zycon.com kamagra oral jelly
celebrex fk celebrex 100 mg celebrex en alcohol

 :: Météo Niamey

Cliquer pour une météo complète

Jouez aux Quiz
looking for affair women that cheat on their husbands wife cheated on me
reason why husband cheat maryaltmansblog.com.nobullsoftware.com why people cheat in relationships
therapeutic abortion blog.lakerestoration.com pro and cons of abortion
walgreen photo coupon codes blog.mrwade.co.uk pet rx coupons
priligy comprar belgianjunioropen.be dapoxetine 60mg las
prescription transfer coupon site free prescription drug discount card
free printable viagra coupons blog.alpacanation.com discount drug coupons
discounts coupons click abortion pics
prescription discounts cards cialis discount coupon prescription transfer coupon
drug coupon coupons for prescription drugs discount drug coupon
cialis sample coupon coupon for prescriptions prescription drugs coupon
niacin vitamin b3 oscarsotorrio.com niacin
imodium notice karensmith.us imodium chien
home std test kits std testing at home how do i get chlamydia
wives who cheat on husbands married men affairs beautiful women cheat
perverted stories adult video site sister sex stories
how much do abortion pills cost abortion right or wrong abortion clinics in san diego
walgreen photo coupon codes blog.mrwade.co.uk pet rx coupons
how much is the abortion pill abortion pill how to terminate a pregnancy
your pharmacy card online coupons for walgreens walgreens coupons prints
new prescription coupons survivingediscovery.com free cialis coupon
cialis coupon cialis coupon cialis coupon
drug coupon mha.dk discount drug coupon
cialis sample coupon is-aber.net prescription drugs coupon
cialis discount cheap cialis cialis discount
viagra apotheke open viagra apotheke
cialis cvs coupon sledaddicts.com cialis
cialis cvs coupon site cheap cialis
kamagra oral jelly kamagra oral jelly djelovanje kamagra oral jelly
Newsletter
Chargement...